Hollande accorde une remise de peine à une femme condamnée pour le meurtre de son époux

Abidjan, 1er fév (AIP) – François Hollande a accordé à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son époux violent, une remise gracieuse de sa peine qui lui permet de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle, a annoncé dimanche la présidence française.

Le président de la République a voulu, face à une situation humaine exceptionnelle, rendre possible, dans les meilleurs délais, le retour de Mme Sauvage auprès de sa famille, a déclaré la présidence dans un communiqué. Sa remise de peine de 2 ans et 4 mois porte sur l’ensemble de la période de sûreté qu’il lui reste à accomplir, précise encore le texte.

Le chef de l’Etat avait reçu vendredi les trois filles de Mme Sauvage, 68 ans, ainsi que leurs avocates, à qui il avait demandé le temps de la réflexion.

Au lendemain du suicide de leur fils, Jacqueline Sauvage avait tué son mari en septembre 2012 de trois coups de fusil dans le dos après 47 ans d’enfer conjugal et de violences, notamment sexuelles, dont ses quatre enfants ont également été victimes.

La Constitution autorise le président français à exercer le droit de grâce, uniquement à titre individuel depuis 2008.

(AIP)

akn/kam