Fraude : les administrations douanières de la sous-région renforcent leurs capacités en renseignement

Abidjan, 11 jan (AIP) – Les administrations douanières de la sous-région sont en formation en vue de renforcer leurs capacités dans la maitrise du renseignement sur la fraude douanière à l’occasion d’un séminaire organisé par le centre régional d’assistance technique du fonds monétaire international pour l’Afrique de l’ouest (AFRITAC de l’ouest).

Une quarantaine de participants des Etats membres de l’union monétaire et économique ouest africain (UEMOA), de la Guinée, de la république islamique de Mauritanie ainsi que des institutions internationales prennent part à ce séminaire ouvert, lundi. Ce séminaire qui s’achève, vendredi, va permettre aux participants de renforcer leurs compétences par une mise à disposition d’outils techniques, le partage de bonnes pratiques et d’expériences nationales entre les cadres des pays membres.

“Ce séminaire permettra aux participants de concevoir le développement du renseignement et sa contribution en appui à la gestion du risque. Ce sera également l’occasion pour les pays d’aborder les problématiques de leur structure de renseignement pour éventuellement mettre en place une fonction renseignement plus adaptées et fonctionnelle”, a expliqué la directrice du centre AFRITAC de l’ouest, Mme Malangu Kabedi.  Pour la directrice du centre, tout pays qui veut réussir le pari du développement des activités du secteur privé, créateur d’emploi, a intérêt à faire en sorte que les procédures douanières ne soient pas des obstacles aux échanges commerciaux.

Le représentant du ministre auprès du Premier chargé du budget, M. Sidy Cissé, à l’ouverture des travaux a émis le souhait que ces travaux permettent de mettre en place une structure de renseignement sur la fraude douanière de manière efficace. “L’évolution sans cesse croissante du commerce international et les nouveaux défis budgétaires et la sécurité aux abords des côtes imposent une modernisation plus affirmée des administrations des douanes avec des exigences de facilitation des échanges”, a-t-il souligné.

(AIP)

kkf/akn/kam