Formation à l’utilisation de nouveaux outils pour la modernisation de l’état civil à Niakaramadougou

Niakaramadougou, 15 déc (AIP)-  Le corps préfectoral, les maires et les responsables du district sanitaire du département de Niakaramadougou ont pris part lundi, à une session de formation sur l’utilisation de nouveaux outils de collecte de données à l’état civil à l’initiative du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

La formation vise à optimiser les informations statistiques sur les naissances et décès. Le préfet de Niakaramadougou, Ya N’guessan a affirmé lors de son intervention que la mise en place d’un système d’état civil moderne et fiable intégrant le ministère de la Santé et de la lutte contre le VIH/Sida est une nécessité, car les informations sur la natalité et la mortalité sont la pierre angulaire de la planification en santé publique et les éléments de base à partir desquels sont conçues les programmations de l’intervention publique.

« C’est donc à juste titre que le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité a mis sur pied un logiciel de gestion des données sur le fonctionnement des centres d’état civil et l’enregistrement des faits d’état civil qui intègre aussi les données liées à la santé publique à l’effet d’optimiser les statistiques nationales », a-t-il expliqué.

(AIP)

jbm/amak/ask