Filière anacarde : le Ghana veut tripler sa production dans les 10 prochaines années

Photo d'archives

Abidjan, 21 jan (AIP)- Le Ghana veut tripler dans les 10 prochaines années sa production grâce à un plan stratégique de développement de la filière anacarde actuellement en discussion entre le gouvernement et le secteur privé, selon une information de l’agence Ecofin Comm.

Citant le site Ghanaweb, l’agence a indiqué que ce plan décennal va permettre au pays de faire passer sa production de 50.000 T à 150.000 T de noix de cajou, avec une possibilité de transformation d’environ 65.000 T, soit un potentiel de 75% à la fin de l’exécution de ce plan contre 5% actuellement.

Pour la vice-présidente de l’association de l’industrie de noix de cajou du Ghana, Fatima Alimohamed qui a organisé un séminaire sur le thème “La revitalisation du secteur de la noix : Une opportunité négligée par la nation”, le pays doit profiter de la situation de demande mondiale de noix cajou qui croit de 5% par an pour diversifier ses culture de rente en plus du cacao. Selon des experts, le Ghana qui se positionne très loin derrière, aux niveaux continental et mondial, la Côte d’Ivoire (environ 600.000T) perçoit chaque année entre 400 et 500 millions de dollars de recettes issues de l’exportation de la noix de cajou.

(AIP)

kp