Côte d'Ivoire

Faux, la résidence du maire de Sassandra n’a pas été incendiée par les élèves en colère contrairement aux affirmations des journaux

Affirmation

Une information devenue virale faisant état de la mise à feu de la résidence du maire de Sassandra, Léonard Zié Sangaré,  a circulé mardi 1er décembre 2020 sur les réseaux sociaux (Facebook et WhatsApp)  et reprise par la quasi totalité des médias en ligne (1), (2), (3), (4), (5), (6). Voir ci-dessous la capture d’écran faite à cet effet:

Légende 1

En réalité, aucune résidence appartenant au  maire de Sassandra n’a été incendiée par les élèves en  colère dans la matinée du mardi 1er décembre 2020. Certes, ces deux résidences ont été mises à sac comme le souligne le correspondant de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) sur place, Iné Valère dans son compte rendu du mardi 1er décembre 2020, mais aucune d’elles n’a fait l’objet de mise à feu. Un extrait de phrases pour justifier notre affirmation: ” Deux résidences du maire, l’une au quartier camp Guéré et l’autre au camp fonctionnaire ont été saccagées. Les manifestants ont, au passage, incendié une moto tricycle stationnée devant la résidence du camp Guéré. Aucune des résidences du maire n’a été incendiée”.  Ci-dessous la capture d’écran de la dépêche de l’AIP: 

Légende 2

L’AIP n’est pas le seul média à déconstruire cette fausse information qui a circulé sur la toile dans la matinée du mardi 1er décembre 2020 avec tous les commentaires faits sur les résidences saccagées et “incendiées” selon les folles rumeurs provenant de Sassandra. Le média en ligne Koaci.com a démenti l’information parlant d’incendie dont voici un extrait de la publication: “Contrairement aux infox véhiculées sur les réseaux sociaux reprises par plusieurs médias, aucune des maisons du maire Léonard Zié Sangaré n’a été incendiée dans la ville”.  Nous présentons à côté du texte la capture d’écran sur l’événement:

Légende 3 démenti de Koaci.com

Certains médias ont repris sans aucune vérification cette information mensongère et trompeuse, induisant du coup les lecteurs et les internautes en erreur. Pour plus de certitude, l’AIP a demandé à son correspondant de lui produire les images de ces deux résidences du maire en question.  La preuve est donc donnée à travers ces images montrant bel et bien les deux résidences du maire non incendiée mais saccagées.

Une des résidences du maire de Sassandra

L’image de la deuxième résidence saccagée du maire contrairement aux rumeurs parlant d’incendie.

En somme, aucune des résidences du maire de la ville de Sassandra n’a été mise à feu. Les informations qui ont circulé sur la mise à sac des deux résidences ont été exagérément grossies avec une autre image d’illustration de maisons incendiées rappelant d’autres villes et d’autres événements des années antérieures. Grâce à la technique de l’image inversée de Google, nous avons retrouvé les sources de cette image ci-dessous:

Légende 4: Une image attribuée à tort à l’événement de Sassandra

Cette image ne provient pas de Sassandra et surtout de la résidence du maire. Elle date de 2017 et rappelle l’incendie ayant ravagé la maison d’un certain Hien à Bouna. C’est une image qui a été faite par le correspondance de l’AIP en fonction à Bouna. Nous vous montrons la source de l’image et les circonstances de sa production, ci-dessous:

Légende 5 : l’image authentifiée provenant de Bouna, AIP 2017

Hubert-Armand Assin

Verdict

En somme, aucune des résidences du maire de la ville de Sassandra n’a été mise à feu. Les informations qui ont circulé sur la mise à sac des deux résidences ont été exagérément grossies avec une autre image d’illustration de maisons incendiées rappelant d’autres villes et d’autres événements des années antérieures.