Face à la pénurie d’attiéké, le district d’Abidjan s’engage à normaliser la situation

Le gouverneur du district, autonome d'Abidjan, Robert Beugré Mambé

Abidjan, 24 mai 2016 (AIP) – Le district autonome d’Abidjan, face à la pénurie d’attiéké, sémoule de manioc très prisé par les populations, vient de prendre des mesures pour accroître la production du manioc et augmenter le nombre d’usines de production d’attiéké dans le périmètre d’Abidjan, indique un communiqué du district transmis, mardi, à l’AIP. Il s’agit d’implanter dans le périmètre abidjanais des unités de production d’attiéké, ensuite d’aider les producteurs du district d’Abidjan en mettant à leur disposition des fertilisants bio et des boutures. Autres mesures devant être mise en œuvre, la signature d’une convention avec le Conseil régional du Bélier, zone fertile et très propice à la culture d’un type de manioc qui a l’avantage...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.