Environ mille électeurs des villages de Yamoussoukro inscrits en commune veulent retourner à leur base

le président de l'association des chefs de Yamoussoukro Nanan Elisée Kouassi Koffi

le président de l'association des chefs de Yamoussoukro Nanan Elisée Kouassi Koffi

le président de l’association des chefs de Yamoussoukro Nanan Elisé Kouassi Koffi

Yamoussoukro, 23 déc (AIP)– Environ mille électeurs des villages de Yamoussoukro inscrits en commune veulent retourner à leur base, selon le président de l’association des chefs de Yamoussoukro, Nanan Élysé Kouassi Koffi, qui l’a fait savoir, mercredi, à l’issue d’une rencontre avec le Sous-préfet de Yamoussoukro, Coulibaly Yaya.

” Nous sommes là ce matin parce qu’à l’élection présidentielle il y a eu des anomalies”, a relevé Nanan Elysée Kouassi, expliquant que cette situation avait obligé lors de la présidentielle la directrice régionale de campagne du RHDP, le ministre Raymonde Goudou Coffie, à faire transporter seulement 422 électeurs de la sous-préfecture qui avaient accepté d’aller voter en commune sur au moins un millier de personnes concernées.

“Nous ne voulons pas que cela se répète”, a-t-il dit. L’autorité coutumière explique que la situation date de 2010 avec les élections locales où les villages de Grominakro, FondiAnomangoua, Djamlabo et d’Abakro se sont retrouvés en commune avant de se retrouver par la suite en sous-préfecture après les élections.

” Et cette année à la présidentielle contre toute attente, il y a des électeurs des sous-préfectures qui se sont retrouvés encore en commune “, a déploré le président de l’association des chefs de Yamoussoukro, demandant la régularisation de cette situation.

(AIP)

nam/akn/ask