Elaboration du plan d’investissement forestier : un atelier de consultation régionale tenu à Bouaké

photo d'archive

Bouaké, 07 jan – Un atelier de consultation régionale pour l’élaboration du plan d’investissement forestier, en vue de l’élection de la de Côte d’Ivoire au Fonds d’investissement climatique, s’est tenu de mercredi à jeudi à Bouaké, à l’intention des acteurs locaux.

Initié par le Secrétariat exécutif permanent RED+ Côte d’Ivoire sous tutelle du ministère de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, l’atelier qui a vu la participation du corps préfectoral, des agents des directions régionales des Mines, de l’Agriculture, de l’Environnement, les chefs traditionnels, les organisations des jeunes et des femmes, visait à identifier les projets à réaliser, ses acteurs et la procédure de leur mise en œuvre, pour reverdir le centre du pays dans le cadre du plan d’investissement forestier.

Les principales suggestions faites par les participants portent sur les projets de reboisement après avoir identifié les causes de l’échec des initiatives passées.

L’expert consultant, chercheur associé au Centre suisse de recherche scientifique, le Dr Karim Ouattara, a relevé, au nombre des actions à mener pour lutter contre la dégradation de la forêt, les projets d’agroforesterie ou des initiatives qui permettent de réduire l’utilisation du bois énergie.

“Avec le concours des bailleurs de fonds, avec notre volonté que nous avons, surtout la chefferie aujourd’hui qui est en train de s’impliquer davantage, tôt ou tard, nous pouvons quand même revenir à la surface (reconstituer la forêt)”, a déclaré le président de la Mutuelle des chefs traditionnels de la région de Gbêkê, Nanan Kouadio Kouassi Gustave, invitant les populations à éviter de mettre le feu à la brousse, lors de la chasse des animaux.

En plus de la création de forêt, le directeur régional de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, Djeha Koffi Augustin, recommande la réhabilitation des espaces verts et la création de nouveaux espaces dans la ville de Bouaké.

(AIP)

Nbf/kp