Dimbokro : le DRENET dresse « les facteurs qui plombent » les résultats scolaires dans le N’Zi

Dimbokro, 10 déc (AIP) – Le Directeur régional de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (DRENET), Ahoulé Zirimba Jacques, à l’ouverture du séminaire de réflexion et d’échanges qu’il a initié, a relevé, jeudi, « les facteurs qui plombent » les résultats scolaires et partant fragilisent le système éducatif dans sa circonscription et il a  émis le souhait que les conclusions dudit séminaire y apportent des solutions idoines.

Organisé autour du thème ‘’L’école obligatoire et inclusive de qualité’’, ce séminaire présidé par le préfet de la région du N’Zi et du département de Dimbokro vise à renforcer les capacités opérationnelles des acteurs du système éducatif de la DRENET du N’Zi pour améliorer l’accès et le maintien des élèves à l’école, les résultats et l’environnement scolaires.

Selon le premier responsable de l’Education nationale et de l’Enseignement technique dans le N’Zi (départements de Dimbokro, Bocanda et Kouassi-Kouassikro), ces facteurs ont pour nom les perturbations de l’année scolaire ; la complaisance des enseignants ; les conditions de travail et d’apprentissage exécrables ; l’absence d’outils de pilotage pertinents et performants.

Poursuivant, Ahoulé Zirimba Jacques dénonce aussi le déficit de communication ; la démission des parents ; l’insuffisance des infrastructures mais aussi les comportements répréhensibles des élèves.

« … Ces quelques dysfonctionnements ont été mis en évidence pour permettre de mesurer l’importance de notre responsabilité et d’engager des actions urgentes… Chers collègues enseignants, dès lors, l’accomplissement heureux de notre devoir social ne peut faire l’économie d’une réflexion sur nos pratiques éducatives », a-t-il relevé.

Et d’inviter donc ses pairs enseignants et autres responsables du système éducatif « de joindre nos tisons pour activer le feu de notre science sur un sujet dont l’importance n’est plus à démontrer, à savoir l’école obligatoire et inclusive de qualité pour notre région. »

« Certes les résultats des examens scolaires dans la DRENET de Dimbokro sont en deçà de nos espérances, mais ils ont le mérite, tels les effets d’un miroir, de nous renvoyer les limites de nos actions éducatives dans la région », a-t-il rappelé. Avant d’indiquer que le diagnostic devra être posé sans complaisance.

« Il nous reviendra à la fin de ce séminaire de concevoir sans entrer dans la spéculation inutile, une batterie d’actions concrètes pour améliorer nos performances », le DRENET Ahoulé Zirimba Jacques a-t-il invité la soixantaine de participants à ce séminaire.

La DRENET du N’ZI compte sept établissements secondaires publics ; douze privés dont un d’enseignement technique ; deux inspections de l’Enseignement préscolaire et primaire où sont encadrés 868 élèves pour le préscolaire ; 45 066 pour le primaire ; 21 581 pour le secondaire général et 450 pour le secondaire technique, soit un total de 67 965 élèves, indique-t-on.

(AIP)

Zgrp/