Deux cas de rage canine découverts à Débrimou et à Lopou (Dabou)

la rage canine (photo d'archive)

Dabou, 15 jan (AIP) – Deux personnes mordues par des chiens à Débrimou et à Lopou, respectivement à quatre et 15 km de Dabou (sud, région des Grands ponts), ont été déclarées positives au rhabdovirus de la rage, a informé l’AIP, jeudi, la directrice départementale des Ressources animales et halieutiques, Mme Kotia née Ebouho Akissi.

Selon elle, le laboratoire central vétérinaire de Bingerville a donné ces résultats après avoir analysé les échantillons crâniens de ces animaux suspects qui lui y avaient été transmis.

Les personnes mordues, le 28 décembre, par les chiens enragés sont toutes hors de danger, car ayant reçu à temps des doses de sérum antitétanique, a précisé Mme Kotia qui dit avoir informé le préfet de Dabou de la situation tout comme sa hiérarchie à Abidjan.

“Le préfet va maintenant prendre un arrêté déclaratif d’infection pour ordonner la séquestration de tous les chiens pendant une période de trois mois. Ceux errant sur la voie publique seront abattus systématiquement”, a ajouté la directrice départementale des Ressources animales et halieutiques qui a insisté sur la dangerosité de cette maladie et son caractère assez contagieux.

Comme la tuberculose, la rage fait partie des zoonoses, des affections qui se transmettent des animaux à l’homme et qui, dans le cas d’espèce, entraînent toujours la mort du porteur dès lors que les symptômes apparaissent, note-t-on.

(AIP)

Kkp/akn/kp