Des consignes rappelées aux populations de Bouaflé pour éviter les feux de brousse

Le chef de cantonnement des Eaux et Forêts édictant les consignes pour éviter les feux de brousse

Bouaflé, 27 jan (AIP) – Des consignes, telles procéder à l’ouverture des pare-feux de 10 m autour des plantations et habitations, éviter de fumer la cigarette dans les zones à risques et de pratiquer la chasse à l’aide du feu ont été rappelées, mardi au populations de Périta, Zagouta et Koffikro de la tribu Klan par le chef de cantonnement des Eaux et Forêts de Bouaflé (Centre-ouest, région de la Marahoué), pour éviter les feux de brousse.

Lors d’une réunion de sensibilisation en présence du sous-préfet central de Bouaflé et des chefs des trois villages, le lieutenant-colonel Koffi Malan a indiqué que cette initiative du gouvernement s’inscrit dans une politique inclusive de protection de l’environnement basée sur la lutte contre les feux de brousse et la reconstruction du couvert forestier.

Pour le chef de cantonnement des Eaux et Forêts, il est temps de dénoncer les auteurs des feux de brousse et de créer un comité de surveillance comprenant une majorité de jeunes pour faire appliquer toutes les consignes édictées. “Nous pouvons et nous devons arrêter le cycle infernal de la désolation et de la tristesse causées par les feux de brousse et,  cet engagement commun doit passer par un changement responsable de nos comportements et habitudes”, a-t-il déclaré.

En 2014, les  feux de brousse ont ravagé, dans le département de Bouaflé, une trentaine d’ha de cacao, café et anacarde, trois ha d’hévéas, huit ha de culture vivrières, 15 ha de tecks et plusieurs centaines d’ha de domaine rural, selon la direction régionale de l’Agriculture.

(AIP)

Zaar/akn/kp