Des cadres de Hiré appellent à la révision du code minier

Divo, 29 déc (AIP) – Des cadres de la sous-préfecture de Hiré réunis au sein d’une mutuelle de développement ont appelé vendredi les autorités ivoiriennes à réviser le code minier notamment en ses dispositions régissant les comités de développement local minier (Cdlm).

« Nous souhaitons que la société civile notamment notre mutuelle de développement, la mairie et le ministère de l’économie et des finances aient des représentants dans le Cdlm, afin de garantir les intérêts de toutes les parties concernées », a déclaré le président de la mutuelle, Dago Célestin au terme d’un séminaire de réflexion sur « besoin de développement et exploitation minière à Hiré ».

Ces cadres ont également émis des réserves sur le mode de fonctionnement des cdlm dont celui de Hiré verra bientôt le jour, proposant l’appel à candidature pour les postes de responsabilités en vue d’une gestion qu’ils souhaitent soumise aux audits.

Le président de la mutuelle de Développement justifie ces attentes par « la maturité grandissante et l’éveil de conscience des populations de Hiré dont l’esprit critique et la volonté d’affirmer leur indépendance économique et décisionnelle doivent être reconnus ».

(AIP)

gso/akn/ask