Cotonculture : les détournements dans la filière à l’origine des impayés et la baisse de rendement (opérateur)

Ferkessedougou, 04 janv (AIP) – Les impayés et la baisse de rendement chez certains cultivateurs de coton sont dus aux détournements d’intrants qui leur sont fournis par la Société d’exploitation cotonnière de Ouangolo (SECO), accuse le technicien en communication sociale de cette entreprise Massa Maxime.

« En tant que société d’encadrement des agriculteurs, la SECO offre à chaque paysan un sac d’engrais par hectare pour améliorer leur production. Le détournement de l’engrais par l’agriculteur lui-même est à l’origine des impayés », a affirmé M. Massa, lors d’une exposition des activités de cette entreprise, tenue à la place Alassane Ouattara, à la faveur du Tchologo Festival.

Les paysans utilisent une partie pour le vivrier ou en vendent une bonne quantité, ce qui influence la productivité des surfaces cultuvées. « Nous demandons aux paysans d’utiliser l’intrant sur coton sur le coton », a-t-il souhaité.

« Les meilleurs producteurs sont toujours aidés par la société. Ils bénéficient de prêts pour faire face à leurs problèmes sociaux », a-t-il assuré. Présente à Ouangolodougou, Korhogo, Bouaké et Séguela, la SECO encadre 2382 paysans pour plus de 12.000 ha.

(AIP)

ti/aaa/tm