Côte d’Ivoire / L’utilisation d’outils rudimentaires contrainte majeure dans la riziculture (DR ANADER Sud-ouest)

Logo de l'ANADER.

Gagnoa, 14 mai (AIP) – La pénibilité du travail due à l’utilisation d’outils rudimentaires telles que la daba, la machette et la faucille dans la riziculture en Côte d’Ivoire fait partie des contraintes majeures dans la production nationale de riz blanchi, relève le directeur régional sud-ouest de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), Coulibaly Amadou. S’appuyant sur les résultats d’études réalisées, M. Coulibaly a encore relevé, vendredi, à la journée agricole marquée par la dégustation de deux nouvelles variétés de riz, notamment le CK21 et le CK801 introduites à Gagnoa par le PPAAO/WAAPP, à partir de la Guinée, qu’il ressort également qu’une autre des contraintes non moins majeure est l’indisponibilité des semences de qualité. Le...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.