Côte d’Ivoire/ La CNDHCI s’inquiète d’une « radicalisation » du discours politique à l’approche du référendum constitutionnel

Abidjan 24 oct (AIP)- La Commission nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) s’inquiète d’une radicalisation du discours politique à l’approche du référendum constitutionnel prévu pour le dimanche 30 octobre qui, selon l’organisation, “n’est pas de nature à rassurer les esprits et les cœurs”. « La CNDHCI observe une dégradation progressive de la situation sociopolitique à l’approche du référendum du 30 octobre sur le projet de nouvelle Constitution », relève notamment un communiqué de la Commission, dont l’AIP a reçu copie lundi. La Commission se dit par ailleurs préoccupée par les appels au boycott lancés par des partis politiques d’opposition et des organisations de la société civile, ainsi que par les interdictions...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.