Côte d’Ivoire/Didoko, une localité où tout est à faire (Papier d’angle)

Le sous-préfet de Dido Ago Marie Laure (d) recevant un présent des populations des mains de la chef du village de Zéhiri

Divo,10 juin (AIP) – Le troisième sous-préfet de l’histoire de Didoko dont les populations célébraient dimanche l’arrivée, Ago Marie Laure, a lancé un cri de ralliement à tous les cadres en vue de prendre en main ensemble le développement de la localité. Véritable cri de cœur, cet appel du sous-préfet prend la forme d’une invite à une prise de conscience collective pour qu’enfin, Didoko puisse amorcer son développement. A Didoko, pourtant si proche de Divo, tout manque ou presque. Aucun poste de police ni de gendarmerie. Les populations sont livrées à elles-mêmes en cas de menace sécuritaire. Profitant de cette situation, les malfrats sévissent régulièrement sur l’axe Divo-Didoko-Hiré. Selon le sous-préfet, les autorités de la gendarmerie sont disposées...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.