Côte d’Ivoire-AIP/ Plaidoyer pour la création d’une structure pour la promotion de la contraception chez les jeunes

Abidjan, 08 déc 2020 (AIP) – Le coordonnateur du Programme national de la santé mère-enfant, Dr Tanoh Enouh, préconise l’opérationnalisation de la politique de la santé reproductrice par la mise sur pied d’une structure nationale de toutes les couches de la jeunesse afin de promouvoir le planning familial et lever tous les obstacles quant à l’accessibilité des moyens de contraceptions.

Dr Tanoh s’exprimait à l’occasion du lancement, lundi 7 décembre 2020, des activités  de sensibilisation du Mouvement des jeunes pour l’éducation, la santé, la solidarité et inclusion (MESSI).

Selon  Dr Tanoh, pour l’année 2017, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a enregistré 4471 cas de grossesses à risque sur toute l’étendue du territoire ivoirien, ce qui équivaut à 13 % surtout à prédominance dans les classes d’examens. Face a ce constat, il a plaidé pour une fédération de toutes les organisations et associations engagées pour la lutte contre les grossesses en milieu scolaire, et la promotion du planning familial, à fédérer leur forces pour mieux réussir dans cette lutte.

Le président coordonnateur du MESSI, Kouadio Georges, a pour sa part exhorté les jeunes à l’abstinence sexuelle ou à l’utilisation des méthodes de contraception aux fins d’éviter les grossesses précoces et à risque, de réduire le taux de mortalité en milieu scolaire.

L’ONG Pathfinder international, représenté par Dr Yao Ernest, a assuré de son accompagnement des structures sanitaires en traduisant en actes les décisions politiques, notamment avec la gratuité de la planification familiale et des méthodes de contraceptions.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la politique de la santé reproductrice du Plan d’action national budgétisé de la planification familial (PANBPF 2015-2020), suite aux statistiques du taux de mortalité liées aux grossesses précoces et à risque enregistrées par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Lors de la conférence de Ouagadougou sur le Partenariat 2014 en faveur de la Planification Familiale (PF), neuf gouvernements et des partenaires au développement dont la Côte d’Ivoire, se sont engagés à améliorer l’accès à la Planification Familiale.

(AIP)

gf/tad/cmas