Côte d’Ivoire-AIP/ L’UJRCB, un instrument au service de l’union et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des cantons de Bouaké

Le président de l'UJRCB, Diby Jeannot s'adressant aux participants à l'AG de Bindèkouassikro

Bouaké, 10 déc 2020 (AIP)- Créée le 04 décembre 2019 à Kahankro (commune de Bouaké), l’union des jeunes résidants des cantons de Bouaké (UJRCB) se veut un instrument au service de l’union des jeunes de ces cantons et de leur insertion socioprofessionnelle.

« Nous avons fait le constat que les jeunes des cinq cantons qui forment la commune de Bouaké, notamment, les cantons Pharis, prépréssou, N’dranouan, Gossan et Dohoun, ne se connaissent pas et ne fraternisent pas. Il était donc important de mettre sur pied une telle organisation en vue de contribuer au raffermissement des liens de fraternité entre les jeunes de ces cinq cantons ainsi qu’à leur insertion socioprofessionnelle », a soutenu le président de cette organisation, Diby Jeannot, lors d’une assemblée générale ordinaire de l’UJRCB tenue mercredi 09 décembre 2020 à Bindèkouassikro, chef-lieu du canton Dohoun, situé sur l’axe Bouaké-Sakassou.

Outre son engagement en faveur de l’union et de la lutte contre la pauvreté des jeunes en milieu rural, l’UJRCB se propose de valoriser le patrimoine culturel, les us et coutumes du terroir baoulé. Elle entend, par ailleurs, sensibiliser à la protection de l’environnement et à la lutte contre les calamités et fléaux des temps modernes, notamment, le Sida, la drogue, l’alcoolisme, la prostitution et la délinquance juvénile.

Le bureau exécutif de l’UJRCB, qui sera investi officiellement dans les jours à venir, selon son président, traduira en acte concret tous ces objectifs suivant une feuille de route que lui remettra l’assemblée générale, organe suprême de cette organisation qui se veut apolitique.

(AIP)

rkk