Côte d’Ivoire-AIP/Liste électorale-CNI : une opération de délivrance gratuite de pièces administratives aux populations

Abidjan, 08 uin (AIP)- Une opération de délivrance gratuite de pièces administratives aux populations, en vue de leur inscription sur la liste électorales ou de leur permettre de procéder à leur demande d’établissement de carte nationale d’identité est en cours en Côte d’Ivoire.

Ce projet dénommé « Opération spéciale de délivrance des de pièces administratives (OSDPA)» est une initiative du gouvernement ivoirien, qui vise, entre autres, à faire une demande de rétablissement d’identité pour toute personne née en Côte d’Ivoire qui fait usage d’un faux acte de naissance ou d’acte de naissance autre que le sien.

Il vise également à faire des déclarations de naissance pour les personnes nées en Côte d’Ivoire n’ayant pas été déclarées à l’état-civil ou ne disposant pas d’un jugement supplétif d’acte de naissance.

L’opération permet aussi de faire la demande de transcription d’acte de naissance pour les personnes nées en Côte d’Ivoire qui détiennent un acte de naissance qui figurait sur les registres d’Etat civil dont les deux exemplaires sont détruits, détériorés ou ont disparus, ainsi que les personnes qui détiennent une expédition d’un jugement supplétif d’acte de naissance non transcrit sur les registres d’état civil.

Toute personnes âgée de 16 ans et plus, de nationalité ivoirienne, pourra également, à la faveur de cette campagne qui dure trois mois, faire une demande de certificat de nationalité, valable uniquement pour s’inscrire sur la liste électorale ou se faire établir une carte nationale d’identité.

« Nous invitons toutes les personnes qui se trouvent dans ces cas à se rendre dans les guichets ouverts dans toutes les sous-préfectures de l’intérieur du pays et dans les mairies des 10 communes d’Abidjan pour faire leur demande », a exhorté, vendredi à Abidjan, le président du Comité de suivi et de coordination de l’OSDPA, Fidèle Yapi, lors d’une conférence de presse au Palm Club de Cocody.

Cette opération entre dans le cadre du vaste projet de réforme de l’état-civil devant aboutir au Registre national des personnes physiques, précise-t-on. Elle vise à terme deux millions de pétitionnaires, et enregistre à ce jour quelque 300.000 dossiers traités, indique-t-on.

« Il n’y aura pas de risque de poursuite contre les personnes ayant une vécu avec un faux acte de naissance ou un acte de naissance qui ne leur appartient pas. Ils peuvent venir faire leur demande de rétablissement d’identité sans crainte, car il y a une loi d’amnistie à cet effet », a rassuré pour sa part le magistrat Aboubacar Ouattara, vice-président du comité de suivi et coordination.

L’opérateur technique en charge de la mise en œuvre de cette opération, Universal Technology, a rassuré, par la voix de son directeur général, Hamidou Body, sur la disponibilité de la logistique nécessaire pour faire face à l’afflux de dossiers à traiter.

Cette opération spéciale de délivrance de pièces administratives est censée se terminer fin juin.

(AIP)

tm