Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations du Grand Abidjan appelées à être vigilantes dans la lutte contre le coronavirus

Edith Kouassi à l'occasion du 93ème point de presse du gouvernement dans le cadre de la lutte contre le coronavirus

Abidjan, 24 juin 2020 (AIP)- La conseillère technique du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Edith Kouassy, a appelé les populations du Grand Abidjan à être vigilantes dans la lutte contre le coronavirus.

“La majorité des cas confirmés de la Covid-19, c’est-à-dire 96% des cas confirmés, est issue du Grand Abidjan, épicentre de la pandémie en Côte d’Ivoire depuis la notification du premier cas sur sol depuis le 11 mars 2020. La vigilance doit être donc accrue dans cette partie du pays pour préserver les acquis, mais aussi pour nous conforter dans l’idée que le cours de la vie peut se poursuivre avec un minimum de précautions. Il s’agit de l’adoption des mesures sécuritaires en vigueur, en particulier les mesures barrières”, a-t-elle indiqué lors du point de presse quotidien sur la situation de la crise sanitaire.

Selon le conseillère technique, l’évolution de la pandémie, ces derniers jours, montre une augmentation du nombre de cas confirmés de Covid-19. « Mais, ces taux tendent à baisser, passant de 41%, le taux le plus élevé, à 24%, puis 23%, 22% et 17, 4%, un des taux les plus bas, depuis le début du mois de juin », a relevé Dr Kouassy, estimant que la moyenne générale se rapproche du taux de positivité.

« Nous espérons que ce sont les fruits de la sensibilisation. Mais, beaucoup d’effort reste encore à fournir pour revenir au moins aux données qui prévalaient avant l’allègement des mesures, c’est-à-dire un taux compris entre 6% et 11% des cas dans un premier temps puis amorcer la descente des cas jusqu’à en finir avec cette pandémie dans notre pays”, a-t-elle ajouté.

Elle a évoqué les cas de guérisons et de décès enregistrés ces jours-ci qui, selon la spécialiste, reflète la prise en charge de cette pandémie en Côte d’Ivoire.

« On peut en guérir, mais on peut aussi en mourir et donc pour l’éviter, il est important d’appliquer de manière strictes les mesures barrières et limiter tous les déplacements non essentiels, parce que personne n’est à l’abri de cette maladie, a prévenu Dr Edith Kouassy.

Ce 93ème point de presse du gouvernement dans le cadre de la lutte contre le coronavirus s’est tenu en présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Vagondo Diomandé.

(AIP)

Sdaf/kp