Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet du port sec de Ferké, une des priorités du ministre Flindé

Le ministre Flindé fait l’une de ses priorités le projet du port sec de Ferké.

Abidjan, 27 mai (AIP)- Le projet de construction du port sec de Ferkessédougou dont les travaux seront lancés avant fin 2020 constitue l’une des priorités du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Albert Flindé, qui a engagé mardi la direction générale de l’Intégration africaine dans cette vision, lors d’une visite dans leurs locaux.

Les travaux du premier lot de ce projet d’un montant de 254 milliards offriront de l’emploi à 71.000 personnes, a révélé M. Flindé.

Le projet consiste à construire et exploiter les infrastructures du port sec de Ferkessédougou afin de désengorger et rapprocher le port autonome d’Abidjan de ses partenaires régionaux (Mali, Burkina Faso, Niger).

D’autres projets fortement du ministre Albert Flindé sont la construction d’une usine de bio-larvicide pour lutter contre le paludisme, du Wassoulou visant à développer les régions frontières (Côte d’Ivoire, Guinée et Mali) et Sikabo (Sikasso-Bobo-Korhogo) pour les villes de l’intérieur.

« Ces projets ne contribueront à améliorer significativement le bien-être des populations que si des dispositions sont prises pour la libre circulation des personnes et des biens », a-t-il fait valoir.

Pour promouvoir l’intégration au niveau régional, un accompagnement est fait pour la facilitation des échanges avec la circulation des camions dans l’espace régional. De même que l’Accord de partenariat économique (APE) signé en Europe est en cours de mise en œuvre et la deuxième phase de démantèlement prévue dans cet accord est pour le 1er janvier 2021, a soutenu le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur,.

(AIP)

Bsp/ask