Côte d’Ivoire-AIP/ Le président du Sénat invite les acteurs de l’Education nationale à une trêve sociale

Le président du Sénat ivoirien, M. Jeannot Ahoussou-Kouadio (Archives)

Yamoussoukro, 12 juin (AIP) – Le président du Sénat de Côte d’Ivoire, Jeannot Ahoussou-Kouadio a appelé vendredi l’ensemble des acteurs du secteur éducatif à « une trêve sociale », en vue de sauver l’année académique 2019/2020, fortement perturbée par la crise sanitaire due au nouveau coronavirus.

« Notre école est déjà suffisamment affectée par cette crise sanitaire. Devant l’Histoire, nous n’avons pas le droit de la fragiliser davantage avec des grèves à répétition », a déclaré le président du Sénat qui était l’hôte du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Mme Candia Camara.

Il a surtout invité à un sursaut de patriotisme qui aboutirait à « une trêve sociale absolue et sans condition », en vue de sauver non seulement la présente année scolaire mais aussi celle de 2021.

Au cours cette séance d’information parlementaire, le ministre a fait le tour de l’ensemble des mesures prises par le gouvernement en faveur de l’Ecole dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus COVID-19.

Mme Camara a notamment informé les sénateurs que les enseignements via la télévision vont s’étendre dès lundi aux élèves des classes de Quatrième et de Première.

Le télé-enseignement est une des mesures importantes prises par l’Etat de Côte d’Ivoire pour s’adapter à la situation de crise sanitaire avec son corollaire de confinement.

Selon Mme Kandia Camara, la mesure devrait également toucher in fine  les autres classes intermédiaires et concerner ainsi toutes les classes de l’enseignement général.

La première responsable du département de l’Education nationale a rassuré les sénateurs sur l’application des principes qui guident l’école ivoirienne en situation présentielle à savoir la gratuité, l’équité et l’inclusion.

(AIP)

gso/cmas