Cet article a été publié le: 3/12/20 9:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le Médiateur de la République désormais présent dans tous les départements du Kabadougou et du Folon

Odienné, 3 déc 2020 (AIP)- L’institution Le Médiateur de la République dispose désormais d’une représentation dans tous les départements des régions du Kabadougou et du Folon, avec l’achèvement, mercredi 2 décembre 2020, de l’installation des comités locaux de veille et de suivi de la cohésion sociale.

Entités déconcentrées, pensées à l’occasion des grandes rencontres de Man et de Yamoussoukro de l’instance de médiation ivoirienne, les comités de veilles se veulent un mécanisme d’anticipation, par la proximité, de conflits éventuels, au service d’une paix durable en Côte d’Ivoire.

Pour l’institution, il s’agit de se donner les moyens d’être plus efficace dans la mission de préservation de la cohésion sociale à elle dévolue. En passant, notamment, de sa posture traditionnelle d’acteur après coup à celle d’alerteur précoce qui va permettre d’étouffer dans l’œuf toutes les velléités d’affrontement.

La voie choisie est donc la présence au sein des communautés, avec des représentation départementales, animées par un échantillon représentatif de la société locale. Les comités départementaux de veille vont ainsi être composés de chefs de communauté tant autochtones, allochtones qu’étrangères, des guides religieux et de représentants de jeunesse et de femme.

La délégation Kabadougou/Folon de Le Médiateur de la République a démarré l’installation de ces comités départementaux de veille par celui d’Odienné, mardi 13 octobre 2020. La mise en place s’est poursuivie du 24 novembre au 2 décembre, avec successivement ceux de Minignan, Séguelon, Samatiguila, Gbéléban, Madinani et Kaniasso.

A la dernière étape, dans le département de Kaniasso, le délégué local, Lanciné Touré, s’est félicité de l’adhésion des populations du district du Denguélé à l’initiative.  « Je suis très heureux.  Partout où nous sommes passés les populations ont compris que c’était nécessaire.  Les personnes choisies, tout en sachant qu’ils travailleront à titre bénévole, ont marqué leur disponibilité, au service de la cohésion sociale dans leurs différentes localité », a-t-il traduit.

Il a souligné l’importance de la mise en place de ces comités locaux de veille  dans les sept départementaux de sa zone de compétence, secoués régulièrement par des tensions autour du foncier rural et même transfrontalières.

(AIP)

kg/ask