Côte d’Ivoire-AIP/ L’AFOR explique les mécanismes de gestion des plaintes du PAMOFOR

Dimbokro, 14 déc 2020 (AIP)- L’Agence de gestion foncière rurale (AFOR) a expliqué les mécanismes de gestion des plaintes (MGP) aux parties prenantes au projet d’amélioration et de mise en œuvre de la politique foncière rurale en Côte d’ivoire (PAMOFOR), lors d’un atelier, lundi 14 décembre 2020, à Dimbokro, en présence du préfet de région, Bamba Souleymane.

Les mécanismes de gestion des plaintes visent la prévention de la survenue des griefs et le traitement des plaintes et des éventuels conflits dans le cadre de la réalisation des activités du projet, a expliqué le responsable de la direction régionale de l’AFOR, Aouti Jean Pierre Marie.

Il s’agit d’identifier les griefs potentiels liés aux activités du projet ainsi que les qualités des éventuels protagonistes ainsi que les organes impliqués dans sa mise en œuvre. Il faut également définir les directives et les mesures de prévention des griefs sans oublier le mécanisme de règlement des plaintes.

Les mécanismes de prévention des plaintes et celui du règlement des plaintes sont les deux étapes, a affirmé M. Aouti, exhortant les populations à porter plainte si elles sont insatisfaites ou se sentent lésées. “Les griefs sont traités de manière confidentielle sans répercussions négatives pour un plaignant”, a-t-il ajouté.

Le préfet a exhorté les différents acteurs à s’approprier le contenu de cette formation. “La question de la terre est au centre de toutes les passions. Faisons en sorte qu’il y ait une atténuation des impacts des conflits”, a-t-il encouragé.

D’un coût global de 32,4 milliards FCFA, le projet d’amélioration et de mise en œuvre de la politique foncière rurale en Côte d’ivoire vise à renforcer la capacité du gouvernement à mettre en œuvre son programme sur le régime foncier rural national et enregistrer les droits fonciers coutumiers dans les zones rurales de six régions du pays dont le N’zi. Il dure cinq ans.

(AIP)

ik/ask