Côte d’Ivoire-AIP/La célébration de l’Aïd-el-fitr à l’épreuve de la COVID-19 à Dimbokro

Dimbokro, 23 mai (AIP) – Les musulmans de Dimbokro, à l’instar de leurs coreligionnaires des autres localités du pays, ont célébré ce samedi, la fête de rupture du jeûne du Ramadan ou Aïd-el-fitr, marquée par une prière sous influence de la maladie du coronavirus (COVID19), dirigée par l’imam Doukouré Lamine dans la cour de la grande mosquée du quartier Dioulakro à Dimbokro.

Drapés dans leurs plus beaux habits et portant des cache-nez, les quelque 200 fidèles ont été soumis au lavage de mains avant d’accéder au lieu de prière. Ils ont fait les deux rakats dans le respect de la distanciation sociale, en compagnie du préfet de région, Bamba Souleymane,

L’imam Doukouré Lamine, dans son sermon, a appelé les musulmans à continuer d’avoir les vertus acquises au cours du Ramadan. « La fin du jeûne ne signifie pas qu’il faut abandonner tous les bons comportements et réflexes acquis au cours de cette épreuve. Bien au contraire, vous devez, par vos actions, vous rapprocher davantage d’Allah qui est omniscient et omnipotent », a indiqué le guide religieux, appelant les fidèles à la paix du cœur et d’esprit.

L’homme de Dieu a formulé des bénédictions et des prières pour le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et son gouvernement, pour les autorités locales et pour la fin de la COVID-19.

Le préfet de région qui s’est réjoui de l’adoption des mesures barrières par la communauté religieuse, a exhorté à davantage de vigilance, estimant que seul, le bon comportement peut rompre la chaîne de contamination de la pandémie de la COVID-19.

(AIP)

ik/kp