Côte d’Ivoire –AIP / Deux gendarmes portés disparus suite à l’attaque du camp militaire de Kafolo-Bac

Un poste frontière au Nord

Abidjan, 11 juin (AIP) –  Deux gendarmes sont portés disparus suite à l’attaque, par des hommes armés, du poste frontière de Kafolo-Bac et le camp militaire de ce village de la frontière ivoirienne avec le Burkina Faso, qui a fait au moins 11 morts, a appris l’AIP sur place. Cette attaque, selon des témoins sur place, serait une réaction de réseaux terroristes, après l’échec, le 23 mai, d’une action qu’ils projetaient dans cette zone. Une opération militaire d’envergure avait permis de mettre hors d’état de nuire huit terroristes, grâce à une intervention cordonnée des autorités militaires  de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso, selon une source militaire. Baptisée «Comoé», du nom du fleuve qui traverse les deux pays, notamment dans...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.