Côte d’Ivoire-AIP/ Des problèmes pour identifier les auteurs d’actes de violences lors de la présidentielle à Téhiri

Le médiateur-délégué des régions du Gôh, Lôh-Djiboua, Nawa, Guéhi Brissa Lucas, lors de deux rencontres d’échanges avec les communautés autochtones et allogènes de Téhiri, vendredi 22 janvier 2021.

Gagnoa, 23 jan 2021 (AIP)- L’identification des auteurs d’actes de violences ayant entrainé des morts, blessés et dégâts matériels importants à Téhiri (35 km de Gagnoa), lors du scrutin présidentiel, pose véritablement problème, a fait savoir le médiateur-délégué des régions du Gôh, Lôh-Djiboua, Nawa, Guéhi Brissa Lucas, vendredi 22 janvier 2021, lors de deux rencontres d’échanges avec les communautés autochtones et allogènes de Téhiri. « Vos enfants qui ont tué, poignardé ou brûlé des maisons, doivent être mis à la disposition de la justice. Si vous ne le faites pas, vous vous rendez complices de leurs actes », a soutenu M. Guehi, avant de révéler qu’il existe un problème d’identification des présumés auteurs de violence. Tous les noms des suspects...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.