Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: L’OMS offre des équipements médicaux au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique 

Remise symbolique du don entre le Représentant OMS et le MSHP (Abidjan, le 03/12/2020)

Abidjan, 04 déc 2020 (AIP) – Le bureau pays de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a remis, jeudi 03 décembre 2020 au ministère ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique, des lots de matériels et des équipements médicaux d’une valeur de plus de 300 millions de FCFA (environ 550.000 USD), rapporte un communiqué de presse de l’agence onusienne.

Le Représentant résident de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean Marie Vianny Yaméogo, a saisi l’occasion pour lancer un appel à l’observance des gestes barrières et à faire preuve de vigilance face à la COVID-19, une priorité.

« Nous sommes aujourd’hui à une autre étape de la lutte contre la pandémie à COVID-19 en Côte d’Ivoire, celle du maintien des acquis et de l’accélération pour l’interruption rapide de la transmission de ce virus sur toute l’étendue du territoire », a -t-il dit.

Les équipements et matériels reçus sont destinés en premier aux structures de santé en dehors du Grand Abidjan. « Il est plus que nécessaire aujourd’hui de se tourner vers les structures de santé déconcentrées , CHU de Bouaké, Centres Hospitaliers Régionaux, hôpitaux généraux et Etablissements sanitaires de premier contact des districts sanitaires, en vue de renforcer leurs capacités dans tous les piliers de la réponse à la COVID-19 », a expliqué Dr Yaméogo.

Ce matériel permet notamment la surveillance épidémiologique y compris la surveillance transfrontalière, la prévention et le contrôle de l’infection, le dépistage dans le réseau des laboratoires COVID-19 du pays, la prise en charge locale des personnes dépistées positives, le suivi des contacts, la sensibilisation des populations en associant les acteurs communautaires.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé, a, pour sa part, exprimé sa gratitude à l’OMS. « En plus de tous les dons de l’OMS dont nous avons bénéficiés depuis le début de la pandémie, l’OMS nous a apporté également un appui technique important, notamment pour l’élaboration de notre plan de riposte. Les matériels et équipements que nous recevons aujourd’hui permettront de renforcer le plateau technique dans nos structures de santé », a-t-il dit.

« L’épidémie connaît certes une régression aujourd’hui au regard des nouveaux cas et des décès, mais il faut rester vigilant, car la menace d’une seconde vague qui sévit en Europe et ailleurs, est réelle et doit constituer un motif supplémentaire pour renforcer nos acquis », a ajouté Dr Aka.
(AIP)
cmas