Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19 : le déficit d’infrastructures compromet la reprise des classes intermédiaires à Niakara

Des élèves dans une classe à Niakara

Niakara, 02 juin (AIP)- La reprise des cours par les élèves des classes intermédiaires des collèges et lycées du département de Niakara, prévue par le ministère de tutelle pour ce mardi, après plus de deux mois d’interruption pour cause de Covid-19,  n’a pu être effective pour tous les élèves faute d’infrastructures d’accueil, a constaté l’AIP à Tortiya, Tafiré et Niakara.

Du fait des effectifs pléthoriques (entre 80 et 100 élèves par classe) au premier et au second cycle, la réouverture des collèges et lycées pour les élèves des classes d’examen, le 18 mai, a occupé près de 90 % des salles de classe des établissements scolaires publics du secondaire de la localité.

“Sur les 24 salles dont dispose le lycée moderne Henriette Dagri Diabaté de Tafiré, les élèves de 3ème et de Terminale occupent 22 actuellement. Je me demande comment cette reprise pour les classes intermédiaires pourra se faire dans le respect strict des mesures barrières à la Covid-19”, s’est inquiété un enseignant du lycée moderne de Tafiré, ce mardi matin.

Le constat est similaire au collège moderne de Tortiya et au lycée municipal Henri Konan Bédié de Niakara où les personnels administratifs mènent des réflexions et stratégies pour essayer de résoudre ce problème sérieux.

Pour l’heure, les élèves des classes de 6ème, 5ème et de 4ème ainsi que ceux de 2nde et de 1ère ont été priés de rentrer chez eux et de rester à l’écoute.

Cependant, les collèges de proximité de Pangalakaha, de Niédiékaha et de Badikaha ne connaissent pas cette difficulté.

Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a décidé, par respect des mesures barrières, de rouvrir les salles de classe avec un élève par table-banc.

(AIP)

jbm/ask