COP22 : Plaidoyer pour une “justice climatique” en faveur de l’Afrique (Envoyé spécial Kouassi Assouman)

La présidente sortante de la Conférence des parties (COP21), Ségolène Royal, en blanc, à l'ouverture de la COP22 à Marrakech, le 07 nov 2016

Marrakech, 07 nov (AIP) – La présidente sortante de la Conférence des parties (COP21), Ségolène Royal, plaide pour “une justice climatique” en faveur de l’Afrique en ce que le continent africain, “vulnérable aux aléas climatiques”, se caractérise par sa “faible participation” aux émissions de gaz à effet de serre (GES). S’exprimant, lundi, à Marrakech (Maroc) à la session plénière marquant l’ouverture officielle de la COP 22, Ségolène Royal a déclaré que “les pays les plus riches vivent comme s’il y avait trois planètes, là où les plus pauvres vivent comme s’il n’y en avait déjà plus. Je demande encore une fois, de la justice climatique et en particulier pour l’Afrique”. Marrakech, a insisté la ministre...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.