Conflits fonciers récurrents, le Préfet suggère des pistes de solutions

Dimbokro, 20 jan (AIP) – Le Préfet de la région du N’Zi et du département de Dimbokro, Dr N’Guessan Obouo Jacques, a suggéré mercredi quelques pistes de solutions face à la récurrence des conflit agriculteurs-éleveurs .

« Les conflits agriculteurs-éleveurs sont réels et récurrents. Si chacun joue son rôle et respecte ses engagements, ces problèmes vont se moins poser. Il faut, pour ce faire, des aires de parcage des animaux, des périodes de sortie sous une bonne garde des éleveurs… Il faut donc rassembler éleveurs et agriculteurs pour mettre en place un cadre de rencontre, de discussion et dégager des solutions à appliquer dans les lieux où se pratique l’élevage », a suggéré, entre autres, le Préfet.

Dr N’Guessan  n’a pas omis de rappeler aux uns et aux autres que « l’élevage est un pilier de l’économie nationale. Il faut voir comment le pratiquer véritablement, le développer ici dans notre circonscription administrative de façon paisible».

Revenant sur les causes de ces conflits récurrents, le représentant du chef de l’Etat a indiqué « chaque partie est responsable dans la mauvaise gestion de ce partenariat agriculteurs-éleveurs».

Selon lui, quand des éleveurs arrivent dans une région, ils demandent une parcelle à un agriculteur pour leurs bêtes. Pour l’agriculteur, il y a du bon gain en nature avec quelques bêtes et des espèces sonnantes, oubliant que ces animaux mouvants vont au-delà des aires concédées et détruisent tout sur leur passage.

(AIP)

zgrp/kam