Bruxelles annonce un plan d’action contre le financement du terrorisme

Le commissaire européen Frans Timmermans

Bruxelles, 02 fév (MAP/AIP) – La commission européenne a annoncé, mardi, un plan d’action destiné à lutter contre le financement du terrorisme.

Ce plan vise à surveiller les mouvements financiers et à empêcher les terroristes de transférer des fonds ou d’autres avoirs. Il vise aussi à déstabiliser les sources de revenus utilisées par les organisations terroristes en s’attaquant à leur capacité de lever des fonds.

Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans a souligné que ce plan est de nature à ‘priver les terroristes des ressources qu’ils utilisent pour commettre leurs crimes odieux” en réduisant ‘leur capacité à voyager, à acheter des armes et des explosifs, à planifier des attentats et à propager la haine et la peur sur la toile”.

Le plan consiste notamment à mettre en place des contrôles obligatoires sur les flux financiers en provenance de pays dont les dispositifs nationaux de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme présentent des carences stratégiques. Il consiste aussi à renforcer les compétences des cellules de renseignement financier de l’Union européenne, à mettre en place des registres nationaux centralisés des comptes bancaires et des comptes de paiement ou des systèmes centraux de recherche de données dans tous les Etats membres et à agir sur les risques de financement du terrorisme liés aux monnaies virtuelles.

Le plan, qui entrera en vigueur à partir de cette année, prévoit aussi de s’attaquer aux risques liés aux instruments prépayés anonymes comme par exemple les cartes prépayées et de limiter les risques liés aux paiements en liquide. Dans ce cas d’espèce, un contrôle rigoureux sera instauré sur les transferts d’argent par fret ou par la poste.

Il prévoit aussi la mise en place d’un système de coopération internationale pour aider les pays tiers à lutter contre le financement du terrorisme.

(MAP/AIP)

cmas