Bitumage axe Agboville-Rubino / Un groupe de jeunes dénonce l’accord des élus

Le collectif des jeunes continuent de dénoncer le tracé de la route

Agboville, 3 fév (AIP)- Le collectif des présidents de jeunes des villages situés sur l’axe Agboville-Rubino, passant par le cimetière, ont réaffirmé, mardi,lors d’une conférence de presse à Agboville, leur opposition au tracé de la voie à bitumer à partir d’Agboville jusqu’à Rubino et dénoncé l’accord qu’aurait donné les élus du département, pour confirmer le tracé.

“Nous continuons de dénoncer le tracé de la route passant par Gbalékro au lieu du cimetière, comme connu de tous”, a réaffirmé N’Tamon Attia Frédéric, président du collectif des présidents de jeunes des villages riverains, lors de la conférence tenue en présence de quatre des six chefs des villages riverains.

Les membres ont dénoncé l’accord donné par les élus du département au nom des populations sans consulter les villages riverains, pour confirmer le tracé de la route, alors que, selon lui, l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE) et le Bureau National d’Etude Technique et de Développement (Bnetd) avaient décidé de s’en remettre à la décision des populations, vu les désaccords nés du tracé à bitumer.

Le ministère de l’Environnement et du développement Durable a lancé, mercredi, une enquête publique relative aux travaux de bitumage après le lancement officiel du projet par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan. Le coût du bitumage de l’axe Agboville-Rubino-Cechi, long de 61 km, est d’environ 40 milliards Fcfa.

(AIP)

dd/akn/ask