Accès au crédit bancaire / La SIB échange avec des femmes entrepreneures pour lever les obstacles

Les femmes entrepreneures participent à un atelier organisé mardi à leur intention par la Société Ivoirienne de Banque (SIB) et la Société Financière Internationale (SFI), à l’hôtel Pullman, à Abidjan.

Abidjan, 16 déc (AIP)- La Société ivoirienne de banque (SIB) a initié, mardi, à Abidjan en collaboration avec la société financière internationale (SFI) une plate-forme d’échanges à laquelle a pris part une centaine de femmes entrepreneures dont les “besoins et préoccupations” exprimés devront permettre à l’entreprise bancaire de “structurer des produits financiers et/ou non financiers mieux adaptés à leurs problématiques et lever les obstacles à l’obtention de prêt bancaire”.

“Il   est   important   que   nous   puissions   détecter   les obstacles empêchant les femmes à accéder au financement, et proposer des mesures concrètes pour lever ces difficultés”, a situé le directeur général de la SIB, Daouda Coulibaly à l’ouverture du séminaire sur le thème “L’accès au financement des femmes entrepreneures en Côte d’Ivoire”.

Au terme des échanges, les femmes entrepreneures ont plaidé pour une baisse des taux d’intérêt pratiqués actuellement par les banques. Elles souhaitent en outre une étroite collaboration entre les banques et les entreprises, ce qui pourrait favoriser l’octroi de crédits à court terme pour la mise à niveau d’un fonds de roulement et des crédits à moyen terme pour l’investissement ainsi que la réduction des délais de traitement des dossiers.

En initiant cette plate-forme d’échange, la SIB s’est fixé pour objectifs de discuter les contraintes et besoins auxquels font face les femmes entrepreneures en termes d’accès au financement en Côte d’Ivoire, présenter les produits et services qu’elle offre aux entrepreneures et informer de sa nouvelle orientation stratégique relative à l’offre de services bancaires aux femmes entrepreneures en cours de réflexion.

“Cette cérémonie fait partie de la vision stratégique de la Société Ivoirienne de Banque qui ambitionne d’innover dans le financement des femmes entrepreneures. Comme annoncé le 27 décembre dernier lors des journées de la FIPME en présence de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, je joins l’acte à la parole et confirme si besoin était, tout mon engagement à l’accès au financement des femmes en générale”, a expliqué le directeur général.

La problématique   de   la   difficulté   d’accès   au   financement   des   femmes Africaines (…). Sur le plan de l’accès au crédit, malgré un   important   dispositif   de financement, on   relève   un   accès     inégal   des femmes aux financements bancaires. Historiquement, l’accès au financement des femmes en Afrique a toujours relevé d’organisme de micro crédit, limitant la capacité de développement de   l’entreprenariat féminin, a-t-il indiqué.

“Les organismes de soutien et réseaux d’entrepreneures   mettent   également   en   place   des   outils   d’aides   aux femmes   entrepreneures   avec   un   impact   limité   concernant   l’accès     au financement bancaire,   freinant l’ambition des femmes de se lancer dans la création d’entreprise. Si la situation tend à s’améliorer, la proportion de créatrices d’entreprise en Afrique est loin de la parité”, selon M. Coulibaly.

(AIP)

ask